Français English

Myriolecis semipallida forme sur béton.

Synonymes :

Famille :

Habitat : Zone aérohaline

Description

     Thalle en général peu apparent et le plus souvent réduit à une couronne autour des apothécies d'aspect un peu placodioïde, 1-2 cm de diamètre, surface supérieure lisse, blanche, blanchâtre si humide, blanchâtre sale un peu jaunâtre si séche (ou en herbier), pas d'hypothalle visible mais ce thalle repose souvent sur une couche de cyanobactéries noires. Apothécies le plus souvent groupées et serrées les unes contre les autres et recouvrant la presque totalité, ou la totalité, du thalle, plus ou moins sessiles, disque plan, lisse, de colorations opalines et translucides : jaunâtres, verdâtres, brunâtres, celadon, grisâtres, rosâtres, etc., si humide et frais mais brun-jaunâtre pâle si sec (ou en herbier), marge nette, blanche ou blanc sale plus ou moins déformée au contact des autre apothécies. Epithécium brun-jaune pâle, avec des granules bien visibles en lumière polarisée, solubles dans KOH et insolubles dans NO3H. Asques clavées à 8 spores. Spores hyalines, elliptiques, simples mais donnant parfois l'impression d'être 1 fois septées par la présence de 2 guttules, 9-13 x 6-8 µm selon nos mesures. Conidies filiformes courbes : 10-17 x 1 µm. Marge des apothécies : C- ou C+ jaune, K+ jaune, KC+ jaune, P- ; disque des apothécies : K+ jaune d'or à orange, KC+ jaune d'or à orange, C+ jaune à orange (parfois faible sur le frais), P-, apothécies : UV+ orange.  Taxon venant en bordure de mer sur le béton humide, sale et peu éclairé. Différe du type par son habitat, ses apothécies regroupées en clusters et son thalle réduit.

   Taxon du groupe de Myriolecis dispersa s.l. mais cette dernière espèce a des réactions chimiques colorées négatives, voisin de Myriolecis invadens au thalle plus important, aux disques des apothécies plus sombres : brunâtre sombre à noirâtre avec du bleu foncé ou du bleu-vert, et plus ou moins pruineux, cette dernière espèce étant plus continentale et montagnarde. 

N.B. Aspect de Myriolecis albescens sur roche calcaire mais cette dernière espèce a des réactions chimiques négatives.







Myriolecis semipallida forme sur béton Crozon 1
Bernard BOUFFINIER



Myriolecis semipallida forme sur béton Crozon 2
Bernard BOUFFINIER



Myriolecis semipallida forme sur béton Crozon 3
Bernard BOUFFINIER



Myriolecis semipallida forme sur béton Crozon 4
Bernard BOUFFINIER



Myriolecis semipallida forme sur béton Crozon 5
Bernard BOUFFINIER



Myriolecis semipallida forme sur béton Crozon 6
Bernard BOUFFINIER



Myriolecis semipallida forme sur béton Crozon 7
Bernard BOUFFINIER



Myriolecis semipallida forme sur béton Crozon 8
Bernard BOUFFINIER



Myriolecis semipallida forme sur béton Thalle et apothécies secs Crozon 9
Jacques HAINE



Myriolecis semipallida forme sur béton Coupe apothécie KOH Crozon 10
Jacques HAINE



Myriolecis semipallida forme sur béton Asques et spores KOH Crozon 11
Jacques HAINE



Myriolecis semipallida forme sur béton Asques Bleu Coton Crozon 12
Jacques HAINE



Myriolecis semipallida forme sur béton Asques et spores Lugol Crozon 13
Jacques HAINE



Myriolecis semipallida forme sur béton Spores Lugol Crozon 14
Jacques HAINE



Myriolecis semipallida forme sur béton Spores Bleu Coton Crozon 15
Jacques HAINE



Retour à la liste
Contenu : Alain Gérault - Développement du site : Sylvain Ard - Hébergement : Online.net