Français English

Arthonia endlicheri (Garov) Oxner

Synonymes :

Famille : ARTHONIACEAE

Habitat : Zone aérohaline

Description

     Thalle crustacé plus ou moins étalé et parfois à aspect de rosette, assez épais 0,5-1 mm d'épaisseur, craquelé, ridé et plissé, bosselé avec des excroissances (comme si on avait étalé de la pâte dentifrice), gris-blanchâtre un peu lilacin dans la jeunesse et dans les endroits éclairés et secs, gris-lilas, grisâtre dans les endroits plus humides et moins éclairés, devenant brun-grisâtre pâle en séchant ou en herbier ; marge donnant parfois l'aspect d'être lobée, brun-clair, brun foncé, non zonée. Surface supérieure couverte de nombreuses sorédies de 50-100 µm de diamètre agglomérées en paquets d'aspect parfois globuleux avec des cristaux en leur centre, brun-grisâtre-rosé si jeunes puis brun-ochracé ou brun-grisâtre pâle. Apothécies très rares, ovoïdes, arrondies, allongées, etc. avec le bord un peu anguleux, 0,4-0,8 mm, apparaissant grisâtres par la pruine qui les recouvre. Présence de pycnides enfouies dans le thalle, à peine visibles sous la forme de petits points de 100-120 µm de diamètre, noirâtres. Spores ovoïdes, élargies au sommet, 3-5 fois septées, 14-20 x 5-7 µm. C+ rouge, K+ jaune ou K- selon les auteurs (K+ jaune faible selon nos observations), KC+ rouge, P-. Photobionte : Trentepohlia. Espèce venant sur les rochers siliceux secs dans des endroits abrités de la pluie et du soleil direct de la zone supralittorale xérique à la zone aérohaline mais également (mais plus rarement) à l'intérieur des terres dans les grosses anfractuosités toujours à l'ombre des rochers siliceux où cette espèce a un thalle plus grisâtre et des amas globuleux de sorédies plus ochracés. Cette espèce, à aspect de Lepraria, est très facile à confondre avec certaines formes de Dirina massiliensis f. sorediata et dans certains cas seule l'analyse chimique permettra de différencier les deux espèces (Arthonia endichleri ne possède pas d'erythrine) toutefois Dirina massiliensis f. sorediata vient sur des rochers moins acides, son thalle est moins épais, plus rose (présence d'erythrine) et ses sorédies sont grises ou gris-bleuté et plus petites et elle n'a pas de pycnides (cette distinction est parfois difficile à faire sur le terrain !). Espèce du Sclerophytetum circumscriptae fréquement associée à Llimonea sorediata à hypothalle noir et à Peterjamesia circumscripta mais aussi à certaines formes Dirina massiliensis f. sorediata  (voir ci-dessus).







Arthonia endlicheri Kerlouan 1
Alain GERAULT



Arthonia endlicheri Kerlouan 2
Alain GERAULT



Arthonia endlicheri Térénez 5
Bernard BOUFFINIER



Arthonia endlicheri Pointe de Pen Hir 1
Bernard BOUFFINIER



Arthonia endlicheri Térénez 4
Bernard BOUFFINIER



Arthonia endlicheri Térénez 3
Bernard BOUFFINIER



Arthonia endlicheri Térénez 2
Bernard BOUFFINIER



Arthonia endlicheri Terénez 1
Bernard BOUFFINIER



Arthonia endlicheri Térénez 6
Bernard BOUFFINIER



Arthonia endlicheri Térénez 7
Bernard BOUFFINIER



Arthonia endlicheri Térénez 8
Bernard BOUFFINIER



Retour à la liste
Contenu : Alain Gérault - Développement du site : Sylvain Ard - Hébergement : Online.net