Français English

Herteliana gagei (Sm.) J. R. Laudon

Synonymes :

Herteliana taylori (Salwey) P. James



Famille : RAMALINACEAE

Habitat : Zone océanique

Description

     Thalle crustacé superficiel pouvant atteindre 20-25 cm de développement, lisse ou finement rimeux-craquelé au centre, à l'ombre typiquement bleu-vert, "oeuf de canard", vert-bleuté, gris-glauque, blanchâtre à jaunâtre dans les endroits érodés, plus crème et blanc-grisâtre dans les endroits un peu soumis à la lumière directe, hypothalle pas toujours visible sauf en cas de mosaïque, noirâtre. Le thalle est souvent disposé à la base des rochers et en contact avec le sol, il est très rarement isolé à mi-hauteur sur les rochers sauf en bordure de ruisseau ou sur les rochers toujours humides. Existe sous trois formes principales (reliées par des intermédiaires) : la forme plus ou moins fertile sur les rochers très humides à l'ombre et en forêt, voir pour plus de détails : Herteliana gagei forme fertile, la forme stérile sur les rochers moins humides et moins à l'ombre, le plus souvent sur les rochers et les grosses pierres des chemins forestiers : voir Herteliana gagei forme saxicole des chemins et la forme pycnidiée avec seulement des pycnides, voir : Herteliana gagei forme pycnidiée, il semble également exister une quatrième forme sorédiée, voir plus loin. Dans la forme fertile les apothécies sont tout d'abord immergées puis deviennent sessiles en brisant le thalle, 0,5-0,7 mm de diamètre, convexes à tuberculeuses, souvent entourées d'un anneau du thalle plus ou moins déchiré et d'un halo pourpre, disque brun-rouge sombre à noirâtre N.B. Cette forme fertile est rare et le plus souvent certaines apothécies ne parviennent pas à maturité. Spores simples, fusiformes avec les extrémités pointues, 18-22 x 8-10 µm. Pycnides en général nombreuses sous la forme de petits cones avec un cratère au sommet. Photobionte : chlorococcoide. C-, K+ jaune, KC+ jaune, P-. Espèce océanique venant à la base des rochers siliceux humides souvent en contact avec le sol dans les landes humides où cette espèce semble être un indicateur de la forêt primaire atlantique, plus rare à la base des vieux murs humides à l'ombre, commune sur les rochers dans les bois et forêts océaniques. N.B. Il semble que certains exemplaires récoltés dans les landes aérohalines très exposées en bordure de mer et qui sont stériles et parfois lègèrement sorédiés soient à rapporter à ceux récoltés au Cap Lizard qui sont décrits comme sorédiés voir à Herteliana gagei forme saxicole des rivages exposés.







Herteliana gagei Sur rocher trÚs humide Landévennec
Bernard BOUFFINIER



Herteliana gagei Landévennec Le Sillon 1
Bernard BOUFFINIER



Herteliana gagei ForĂȘt du Loc'h 5
Michel DAVID



Herteliana gagei ForĂȘt du Loc'h 4
Michel DAVID



Herteliana gagei ForĂȘt du Loc'h 1
Bernard BOUFFINIER



Herteliana gagei ForĂȘt du Loc'h 2
Bernard BOUFFINIER



Herteliana gagei ForĂȘt du Loc'h 3
Bernard BOUFFINIER



Herteliana gagei Landévennec Le Sillon 2
Bernard BOUFFINIER



Herteliana gagei Landévennec Le Sillon 3
Bernard BOUFFINIER



Herteliana gagei Bois de Kéréault
Alain GERAULT



Retour à la liste
Contenu : Alain Gérault - Développement du site : Sylvain Ard - Hébergement : Online.net