Français English

Cladonia chlorophaea (Flörke ex Sommerf.) Spreng. s.l.

Synonymes :

Famille : CLADONIACEAE

Habitat : Ubiquiste

Description

     Thalle primaire formé de petites squamules plus ou moins incisées, face supérieure gris-verdâtre, face inférieure blanchâtre. Podétions de 1-3 cm de hauteur, gris-verdâtre, brun-verdâtre, s'élargissant progressivement en formant une coupe, granuleux et irrégulièrement cortiqués, la surface interne de la coupe est couverte de fines sorédies granuleuses, la surface extérieure est parfois cortiquées. La marge de la coupe est souvent irrégulière et denticulée par des petites proliférations en forme d'éléments digités et parfois il se forme sur cette marge de nouveaux scyphes, voir : Cladonia chlorophaea forma. Apothécies assez grosses, parfois stipitées, fréquentes à la marge des coupes, brunes. Photobionte : trébouxioide. C-, K-, KC-, P+ rouge (mais de nombreux taxons voisins avec une chimie différente ont été décrits, voir ci-dessous). Espèce fréquente dans les dunes en voie d'invasion par la végétation. N.B. Il serait préfèrable de parler de groupe de Cladonia chlorophaea car il y aurait de nombreux taxons rapportés sous ce nom et en particulier Cladonia grayi G. Merr. ex Sandst. des dunes acides ensoleillées et ouvertes qui présente des scyphes avec des sorédies verruqueuses et une coloration rose-violacé des coupes, sur les photographies présentées ici certains scyphes sont violacés mais nous pensons qu'il s'agit d'une simple forme au milieu de scyphes non violacés car la dune de la récolte était calcaire (Dunes de Ploudalmézeau à Helichrysum), mais ce taxon délicat à interpréter semble présenter des intermédiaires avec Cladonia chlorophaea. Attention également à Cladonia humilis qui ressemble à une miniature de Cladonia chlorophaea mais qui a de grandes squamules basales et qui est K+ jaune et P+ rouge.

Dans ce groupe on a pu séparer un certain nombre de taxons (parfois au rang d'espèce) sur des critères chimiques, malheureusement pour le moment il n'est guère possible de trouver des corrélations avec leur aspect macroscopique ce qui rend leur identification délicate.

Cladonia asahinae JW Thomson  Taxon nordique. C-, K-, KC-, Pd+ rouge, UV-.

Cladonia cryptochlorophaea Asah. Taxon qui serait assez fréquent. C+/- jaune, K+ jaune, orangé, rouge, KC+ pourpre à lie de vin, P+ rouge orangé, UV+ jaune pâle.

Cladonia grayi G. Merr. ex Sanst. C-, K-, KC-, P+/- rouge, UV+ blanc-bleu.

Cladonia merochlorophaea Asah. Taxon fréquent. C+ rouge, K-, KC+ rouge vineux, P+ rouge-orangé, UV+ bleu-pâle.

Cladonia merochlorophaea var. novochlorophaea Sipman. Assez rare. Podétions verruqueux, entièrement sorédiés, brun foncé. C+ jaune, K-, KC-, P+ Rouge-orangé, UV+ blanc.







Cladonia chlorophaea Ploudalmézeau 1
Alain GERAULT



Cladonia chlorophaea Ploudalmézeau 2
Alain GERAULT



Cladonia chlorophaea Ploudalmézeau 3
Alain GERAULT



Cladonia chlorophaea Ploudalmézeau 4
Alain GERAULT



Cladonia chlorophaea Brest
Joël QUERELLOU



Retour à la liste
Contenu : Alain Gérault - Développement du site : Sylvain Ard - Hébergement : Online.net