Français English

Lecania fructigena Zahlbr. Cf.

Synonymes :

Famille : RAMALINACEAE

Habitat : Zone aérohaline

Description

     Thalle crustacé plus ou moins aréolé, étalé sur les rochers sans marge nette et définie avec seulement un hypothalle brun-noirâtre visible ça et là, aréoles irrégulières de 0,2-2 mm pouvant se diviser en verrues ou en petites papilles de moins de 1 mm de hauteur, rétrècies à la base, gris-jaunâtre, brun-jaunâtre, gris-noirâtre, les verrues ou les papilles sont en général plus sombres au sommet, face inférieure blanchâtre à brun-orangé pâle. Apothécies sessiles et même un peu stipitées, 0,5-1 mm de diamètre, disque plan à un peu convexe, brun foncé, gris-brunâtre, brun-rougeâtre, brun-orangé, avec des taches noirâtres si bien hydraté, marge concolore au thalle ou plus jaunâtre, rarement flexueuse ou crénelée, s'effaçant dans la vétusté. Spores 1 fois septées, oblongues, 10-15 x 4-5 µm. Pycnides nombreuses immergées dans le thalle. Photobionte : chlorococcoide. C-, KC-, K+ jaune sale, P-. Absence de terpènes extractibles par l'acétone. Rare espèce des rochers granitiques côtiers, abondante en Californie du Sud et récemment décrite de Bretagne et d'Europe. N.B. Espèce très voisine et à séparer de Lecania aipospila qui en diffère théoriquement par son thalle plus sombre à marge très nette et bien délimitée, ses papilles plus nombreuses et plus grandes, uniformément sombres non rétrécies à la base et ses apothécies non ou peu stipitées, mais cette espèce est très voisine et les caractères utilisés pour la séparer sont croisés et peu fiables, seule la composition chimique différente semble pouvoir être utilisée (avec une certitude toute relative !) : Lecania aipospila contient 2 terpènes extractibles par l'acétone et Lecania fructigena n'en contient pas (ce qui fait que certains auteurs en font 2 chémotypes et non 2 espèces différentes). Ici nous avons utilisé dans l'attente des résultats de l'analyse chimique en cours, les caractères de la hauteur des papilles et de la coloration de l'hypothalle et notre identification doit être considéré comme provisoire. Attention à Lecanora poliophaea aux spores simples, au thalle papillé plus clair et aux apothécies plus grandes, brun-orangé, avec une marge crénelée persistante et à Lecanora praepostera au thalle moins verruqueux et aux apothécies brun-noirâtre.







Lecania fructigena Cf. Pointe de Pen-Hir 7
Bernard BOUFFINIER



Lecania fructigena Cf. Pointe de Pen-Hir 1
Bernard BOUFFINIER



Lecania fructigena Cf. Pointe de Pen-Hir 2
Bernard BOUFFINIER



Lecania fructigena Cf. Pointe de Pen-Hir 3
Bernard BOUFFINIER



Lecania fructigena Cf. Pointe de Pen-Hir 4
Bernard BOUFFINIER



Lecania fructigena Cf. Pointe de Pen-Hir 5
Bernard BOUFFINIER



Lecania fructigena Cf. Pointe de Pen-Hir 6
Bernard BOUFFINIER



Retour à la liste
Contenu : Alain Gérault - Développement du site : Sylvain Ard - Hébergement : Online.net