Français English

Hypogymnia physodes (L.) Nyl. forme corticole

Synonymes :

Famille : PARMELIACEAE

Habitat : Ubiquiste

Description

     Thalle foliacé en rosette peu adhérent au substrat, plus ou moins régulier de 5-10 cm dans sa plus grande longueur, formé de lobes découpés, creux, convexes, renflés, de 1-3 mm de largeur, retroussés à leur extrémité qui porte vers la marge des soralies farineuses regroupées en forme de lèvres, blanc-verdâtre, face supérieure brillante, gris pâle, gris-bleuâtre pâle, face inférieure brillante, brun foncé à noirâtre, plus brunâtre vers la marge, lisse et sans rhizines. Apothécies rares, en coupe au sommet d'un stipe très épais, 2-7 mm de diamètre, disque brun-rouge, marge fine et persistante. Spores incolores, simples, très largement elliptiques, 6-9 x 4-5 µm. Pycnides souvent nombreuses sur les lobes, en particulier vers la marge, sous la forme de points noirâtres non saillants (attention à Lichenoconium erodens parasite fréquent de cette espèce très ressemblant mais qui est saillant et qui décolore le thalle sur lequel il donne également de grandes taches de nécrose brunâtres à noirâtres). Photobionte : chlorococcoide. Cortex : K+ jaune ; médulle et soralies : C-, K-, KC+ jaune puis rouge, P+ rouge-orangé, UV pourpre. Espèce venant sur l'écorce moussue des troncs et des grosses branches où elle est rarement fertile, voir plus bas les autres formes en fonction du substrat. N.B. A distinguer d'Hypogymnia tubulosa, P- et à soralies capitées et globuleuses et d'Hypogymnia vittata plus brunâtre et P-.

N.B. Cette espèce ubiquiste est très variable selon son habitat et on peut en distinguer quelques formes, la forme corticole, ici présentée, étant la plus commune, on peut observer :

Hypogymnia physodes forme saxicole : grisâtre pâle par temps sec, gris-glauque par temps humide, assez commune sur les rochers des landes, parfois de grande taille, très rarement fertile.

Hypogymnia physodes forme lignicole : sur les poteaux en bois, les arbres morts, souvent luxuriante en grosses touffes.

Hypogymnia physodes forme ramicole : sur les rameaux de la canopée, les arbustes, les bruyères, thalle petit et peu développé avec des lobes relativement plats.

Hypogymnia physodes forme des landes aérohalines : au sol dans la végétation basse à Erica, Calluna, etc. des landes aérohalines très exposées et ventées.







Hypogymnia physodes forme corticole Crozon 1
Bernard BOUFFINIER



Hypogymnia physodes forme corticole Cranou 1
Michel DAVID



Hypogymnia physodes forme corticole Locunolé 1
Bernard BOUFFINIER



Hypogymnia physodes forme corticole Locunolé 2
Bernard BOUFFINIER



Hypogymnia physodes forme corticole Corse Ospedale 1
Bernard BOUFFINIER



Hypogymnia physodes forme corticole Corse Ospedale 2
Bernard BOUFFINIER



Hypogymnia physodes forme corticole Corse Ospedale 3
Bernard BOUFFINIER



Hypogymnia physodes forme corticole Ardennes
Jacques HAINE



Retour à la liste
Contenu : Alain Gérault - Développement du site : Sylvain Ard - Hébergement : Online.net