Français English

Ramalina cuspidata (Ach.) Nyl. agg.

Synonymes :

Ramalina armorica  (Ach.) Nyl.

Ramalina atlantica  W L Culb.

Ramalina curnowii  Cromb.

Ramalina stenoclada WL. Culb.



Famille : RAMALINACEAE

Habitat : Zone supralittorale xérique

Description

   Il est préfèrable de parler du complexe de Ramalina cuspidata car il s'agit d'un groupe de taxons décrits sous des noms variés comme en atteste la synonymie très fournie et très complexe ! Ils ont en commun l'aspect macroscopique général et l'habitat. Il est possible de séparer les taxons selon leur aspect morphologique ou selon leur composition chimique mais les deux approches peuvent donner des résultats différents ! Actuellement la biologie moléculaire permet une troisième approche mais elle est difficile à mettre en oeuvre car on ne sait pas trop ce que l'on analyse, les noms inscrits sur les échantillons d'herbier étant variables selon selon les auteurs ! Il semble également qu'il existe des différences microscopiques au niveau des apothécies des différents taxons regroupés sous le nom de Ramalina cuspidata, ils sont à l'étude. Nous adopterons donc ici une approche prudente en montrant les chémotypes que l'on peut séparer sur le terrain : 3, et en décrivant différents taxons sur des critères macroscopiques : 4. Les noms et les rangs que nous attribuons sont donc provisoires dans l'attente d'une clarification du problème et en particulier dans l'attribution éventuelle de noms anciens figurant dans la longue liste des taxons considérés comme synonymes... 

Description générale : Espèce buissonnante très variable existant dans notre zone de prospection sous deux aspects : la forme pendante sur les faces verticales des rochers et la forme buissonante au sommet des rochers. Thalle de 10 à 15 cm de long (forme pendante) ou de 3-8 cm de hauteur (forme dressée) formé de filaments minces de 2 à 3 mm de section arrondie (au moins en partie pour les formes les plus typiques) et au sommet effilé, en général issus du même renflement fortement fixé sur le rocher, surface brillante, crème, gris-jaunâtre pâle, gris verdâtre pâle. La base fixée au rocher est souvent noirâtre (en dehors d'une altération) mais également les rameaux en raison de la présence de nombreuses pycnides avec des ostioles arrondis noirs (caractéristiques si bien visibles). Apothécies rares, en disques renflés, le plus souvent à l’extrémité des rameaux ou latérales. Spores incolores, elliptiques, un peu courbes parfois, une fois septées, 11-16 x 4-6 µm selon nos mesures. Pycnides noires et bien visibles (attention ne pas confondre avec des altérations très fréquentes et qui peuvent coexister !). Photobionte : Trebouxia.

3 chémotypes principaux connus :

Ramalina cuspidata Chem a : C-, K+ jaune puis rouge, KC+ jaune-rouge, P+ jaune-orangé, UV -. Acide norstictique.

Ramalina cuspidata Chem b : C-, K+ jaune-orangé, KC+ jaune, P+ jaune-orangé, UV-. Acide stictique.

Ramalina cuspidata Chem c : C-, K-, KC-, P-, UV-. Pas d'acides lichéniques.

4 formes macroscopiques peuvent à la rigueur être décrites (avec tous les intermédiaires possibles !).

Ramalina cuspidata chem. cuspidata f. cuspidata : Base et extrémité des rameaux noires, section des rameaux plus ou moins ronde ; le plus souvent : C-, K+ jaune +/- orangé, KC+ jaune, P+ orange (Chem b).

Ramalina cuspidata chem. cuspidata f. armorica : Base et extrémité des rameaux non spécialement noires, section des rameaux plus ou moins ovalaire car certains rameaux sont plus ou moins aplatis ; le plus souvent : C-, K+ jaune +/- orangé, KC+ jaune, P+ orange (Chem b).

Ramalina cuspidata chem. stenoclada : Base et extrémité des rameaux noires, rameaux étroits et plats sur une grande partie de leur longueur, le plus souvent : C-, K+ jaune puis rouge, KC+ jaune d'or, P+ orange (Chem a), assez semblable à certaines formes de Ramalina siliquosa s.l.

Ramalina cuspidata chem. atlantica : Base et extrémité des rameaux noires, rameaux étroits et plus ou moins plats ; C-, K-, KC-, P- (Chem c), coloration très pâle ; assez semblable à certaines formes de Ramalina siliquosa s.l.

      "Espèce" assez commune mais localisée, venant surtout sur les flancs des rochers peu ensoleillés et très exposés, en général plus bas sur le rivage que l'espèce très commune Ramalina siliquosa s.l., mais pouvant venir en mélange avec elle. En cas d'absence de pycnides noires penser à Ramalina chondrina mais cette dernière espèce n'a pas été trouvée dans notre zone de prospection. Certaines formes dressées de Ramalina cuspidata sont parfois difficiles (voir impossibles) à séparer de certaines formes de Ramalina siliquosa agg. en particulier les formes altérées et piquetées de points noirs par des parasites comme par exemple Stigmidium epiramalina (Vouaux) Haffelner.

 







Ramalina cuspidata Pointe du Raz
Bernard BOUFFINIER



Ramalina cuspidata Pointe de Dinan
Bernard BOUFFINIER



Ramalina cuspidata Pointe de Dinan 2
Michel DAVID



Ramalina cuspidata Pointe de Pen-Hir
Bernard BOUFFINIER



Ramalina cuspidata Audierne
Bernard BOUFFINIER



Ramalina cuspidata Asque Crozon 1
Jacques HAINE



Ramalina cuspidata Pointe d'Armorique 1
Bernard BOUFFINIER



Ramalina cuspidata Plouzané 2
Joël QUERELLOU



Ramalina cuspidata Plouzané 1
Joël QUERELLOU



Ramalina cuspidata Spores Crozon 1
Jacques HAINE



Ramalina cuspidata Le Passage
Alain GERAULT



Ramalina cuspidata Pointe de Kerdra
Michel DAVID



Retour à la liste
Contenu : Alain Gérault - Développement du site : Sylvain Ard - Hébergement : Online.net