Français English

Collemopsidium foveolatum (A.L. Sm.) F. Mohr

Synonymes :

Pyrenocollema halodytes ss. auct.

Arthropyrenia halodytes (Nyl.) Arnold p.p.



Famille : XANTHOPYRENIACEAE

Habitat : Zone littorale

Description

     Thalle crustacé très mince (0,25 mm d'épaisseur), incrusté dans son support mais parfois épais et en surface, étalé en plages plus ou moins arrondies pouvant atteindre 0,5-1 cm de diamètre, beige-grisâtre, brun-jaunâtre, souvent bordé d'un rebord blanchâtre ou grisâtre plus ou moins en relief. Ce thalle est parsemé de périthèces noirâtres totalement enfoncés (comme dans des puits) dans la coquille (non émergeants ce caractère étant le plus fiable de tous les autres caractères) et qui se présentent sous la forme de minuscules points noirs à peine visibles à l’œil nu de 0,1 à 0,2 mm, plus ou moins circulaires et réguliers en taille. Spores oblongues, 1 fois septées, 15-21 x 5-9 µm (Mesures personnelles). Avec ou sans pycnides noires et incrustées. Photobionte : cyanobactérie. Espèce venant dans la zone littorale au dessous du niveau moyen des marées, très commune sur les coquilles vivantes et parfois mortes, surtout de patelles et de balanes (Patella, Balanus) ou parfois des huîtres (Ostrea) si elles sont présentes sur le site. Cette espèce était autrefois nommée Pyrenocollema halodytes = Collemopsidium halodytes s.l. mais ce nom est aujourd'hui réservé à une espèce des rochers dont les périthèces sont sessiles. Comme toutes les espèces de Collemopsidium cette espèce n'est déterminable que si elle se présente sous une forme typique ce qui n'est pas toujours le cas. NB. Sur certaines photographies la patelle ou l'huître hébergent également Collemopsidium sublitorale dont les périthèces beaucoup plus gros sont saillants et émergent fortement du thalle, en cas de chute des périthéces les orifices des "puits" sont plus grands et irréguliers, ceux de Collemopsidium Cf. foveolatum sont petits, réguliers et parfois avec un petit rebord en relief lisse ; la présence simultanée des deux espèces est assez fréquente et il existe des intermédiaires très difficile à nommer (en cours d'étude). La présence de périthéces vivants et en bon état dans les "puits" du thalle est assez rare et le plus souvent on ne trouve que des "puits" vides et inhabités, en particulier sur les coquilles mortes et vides échouées sur les plages. N.B. Le genre Collemopsidium est encore mal connu et des études préliminaires de biologie moléculaire ont montré qu'il y avait de nombreuses crypto-espèces difficilement différenciables par les caractères microscopiques et macroscopiques classiques, c'est pourquoi nous les décrivons sous la forme Cf. Par ailleurs des études préliminaires de biologie moléculaire ont montré que l'environnement et le substratum peuvent avoir une influence sur les caractères macroscopiques servant à différencier les espèces, c'est pourquoi nous présentons différentes "formes" sur des substratums variés, elles sont actuellement en cours d'étude. Voir Collemopsidium Cf. foveolatum sur Cirripedia, Collemopsidium Cf. foveolatum sur Mytilus, Collemopsidium Cf. foveolatum sur Patella, Collemopsidium Cf. foveolatum sur Ostrea.

Evolution and taxonomy of the marine Collemopsidium species (lichenized Ascomycota) in north-west Europe. MORH Fiona, EKMAN Stefan, HEEGAARD Einar. Mycol. Res. 108 (5) : 515-532 (May 2004). The Briticsh Mycological Society.







Collemopsidium foveolatum Le Loc'h
Alain GERAULT



Collemopsidium foveolatum DĆ©tail
Alain GERAULT



Collemopsidium foveolatum Spores Ile Longue 4
Jacques HAINE



Collemopsidium foveolatum Asque Ile Longue 3
Jacques HAINE



Collemopsidium foveolatum et "trous" laissƩs par Collemopsidium sublitorale Kermorvan 1
Joƫl QUERELLOU



Collemopsidium foveolatum Kermorvan 2
Joƫl QUERELLOU



Collemopsidium foveolatum Kermorvan 3
Joƫl QUERELLOU



Collemopsidium foveolatum Kermorvan 4
Joƫl QUERELLOU



Collemopsidium foveolatum et Collemopsidium sublitorale sur Chthalamus montagui Lostmarc'h
Michel DAVID



Collemopsidium foveolatum La FraternitƩ
Jacques HAINE



Collemopsidium foveolatum Ile Longue 1
Jacques HAINE



Collemopsidium foveolatum Ile Longue 2
Jacques HAINE



Collemopsidium Cf foveolatum sur 3 substrats diffƩrents Concarneau
Joƫl QUERELLOU



Retour à la liste
Contenu : Alain Gérault - Développement du site : Sylvain Ard - Hébergement : Online.net