Français English

Graphina ruiziana (Fée) Müll. Arg.

Synonymes :

Graphis ruiziana (Fée) A. Massal.

Gloniopsis watsonii Rilstone



Famille : GRAPHIDACEAE

Habitat : Zone océanique

Description

   Thalle crustacé lisse à plus ou moins rugueux, parfois évanescent, blanchâtre, gris-blanchâtre, gris-verdâtre pâle. Apothécies à aspect de lirelles, en général nombreuses, courtes et trapues, 0,5-2,5 x 0,3-0,5 mm, très proéminentes et comme posées sur le thalle, simples et non branchées, droites à légèrement flexueuses, noires et un peu brillantes, disque en fente étroite, noir mais parfois poudré de blanchâtre ainsi que la marge (les apothécies ressemblent à un grain de blé carbonisé ou à une bouche fermée à grosses lèvres !). Spores incolores issues d'asques à 8 spores, muriformes (environ 30 cellules et 7 septa transverseaux), I+ brun-pourpre à violet-pourpre (spores mûres, 30-45 x 15-18 µm avec une périspore de 1-2 µm (dans l'eau). Pycnides rares sous la forme de points noirs. Photobionte : Trentepohlia. Pas de réactions chimiques colorées caractéristiques. Rare espèce tropicale thermophile venant sur les écorces lisses des troncs des arbres feuillus : Ulex principalement et plus rarement Quercus dans les forêts très humides hyperocéaniques. N.B. Si les apothécies sont brun-noirâtre et sont un peu incrustées dans le bois nu penser à Gloniopsis praelonga qui est un champignon ascomycéte non lichénisé (pas de thalle) et dont les spores assez semblables sont I- mais cette réaction à l'iode qui est physique et non chimique est souvent capricieuse et peu fiable ; attention également en l'absence de thalle à Hysterium pulicare (ascomycéte non lichénisé) dont les fructifications (hystériothèces) sont très semblables mais à plusieurs sillons longitudinaux et dont la spore est en navette 3-6 fois septée avec des cellules brunes et sombres au centre et claires aux extrémités et à Hysterium angustatum aux spores uniformément brunes et 3 fois septées. Graphina pauciloculata est une miniature de cette espèce et a des spores plus petites, comme elle est fréquement associée à Graphis ruiziana on suppose des relations de parasitisme entre les deux espèces. N.B. Sur le terrain ne pas confondre avec Graphis elegans dont les lirelles comportent plusieurs sillons et dont le thalle est K+ rouge et P+ jaune-orangé.







Graphina ruiziana Sur Ulex Landes du Cragou 3
Bernard BOUFFINIER



Graphina ruiziana Sur Ulex Landes du Cragou 2
Bernard BOUFFINIER



Graphina ruiziana Sur Ulex Landes du Cragou 1
Bernard BOUFFINIER



Graphis ruiziana ForĂȘt du Cranou 5
Bernard BOUFFINIER



Graphina ruiziana Sur Ulex Landes du Cragou 4
Bernard BOUFFINIER



Graphina ruiziana Sur Ulex Landes du Cragou 5
Bernard BOUFFINIER



Graphina ruiziana Sur Ulex Landes du Cragou 6
Bernard BOUFFINIER



Graphina ruiziana Asque et spores dans le Congo Gragou 6
Jacques HAINE



Graphina ruiziana Asque dans le Melzer Gragou 7
Jacques HAINE



Graphina ruiziana Coupe d'apothécie dans le Melzer Gragou 8
Jacques HAINE



Graphina ruiziana Spores avec périspores dans l'eau Gragou 9
Jacques HAINE



Retour à la liste
Contenu : Alain Gérault - Développement du site : Sylvain Ard - Hébergement : Online.net