Français English

Ochrolechia parella (L.) Massal.


Synonymes :

Ochrolechia pallescens subsp. parella (L.)



Famille : PERTUSARIACEAE

Habitat : Ubiquiste

Description

    Thalle crustacé et épais de 0,5 à 2 mm, lisse ou un peu verruqueux, formant parfois de grandes plaques plus ou moins régulières pouvant atteindre 20 cm dans leur plus grande longueur, blanchâtre, crème, gris pâle, beige pâle, hypothalle blanchâtre avec des stries concentriques de croissance qui en cas de mosaïque s'épaissit en "cicatrice boursouflée". Très fertile, il est toujours couvert de nombreuses apothécies de 2 à 5 mm de diamètre, parfois très serrées les unes contre les autres et de ce fait plus ou moins déformées, bord renflé et épais, la surface du disque est gris-beige rosé ou beige-orangé, fortement pruineuse de blanchâtre dans la jeunesse (et non fortement granuleuse comme chez Ochrolechia tartarea). Spores incolores, simples, largement ovoïdes, 45-65 x 25-40 µm. Thalle : C+ jaune ou C-, K-, KC+ jaune, P- ; marge des apothécies et pruine des disques : C+ rouge, K- , KC+ rouge, P-. Photobionte : Chlorococcacées. Il s’agit d’un lichen non spécifiquement marin mais qui est particulièrement abondant sur les rochers siliceux en bord de mer où l’on remarque facilement sa présence car il peut couvrir de grandes surfaces (et former une "zone blanche"). Il existe de nombreuses espèces voisines de détermination difficile mais qui sont rares ou absentes de Bretagne. Attention, les formes avec les disques des apothécies non pruineux de blanchâtre mais avec de fortes granulations, ou alors fortement colorés en rose-orangé ou en brun-orangé peuvent âtre rapportées à tort à Ochrolechia tartarea si on ne pratique pas de tests chimiques soignés (cela semble avoir été le cas par le passé en Bretagne où cette dernière espèce était signalée comme très abondante ce qui ne se retrouve pas aujourd'hui car elle est beaucoup plus rare et plus localisée qu'Ochrolechia parella). Cette espèce est extraordinairement variable et il est probable qu'il existe plusieurs taxons sous ce nom. N.B. La carte est incomplète pour cette espèce très commune présente partout.

   On distingue actuellement : Ochrolechia parella sur roches acides et non calcaires et Ochrolechia pallescens sur les écorces rugueuses des arbres (Quercus, etc.). Ochrolechia szatalensis est une espèce très voisine venant sur les arbres à écorce lisse dans les zones ombragées, elle est pour le thalle et les apothécies : C-, K-, KC-, P-.







Ochrolechia parella Sur kersantite HĂ´pital-Camfrout 1
Jacques HAINE



Ochrolechia parella Anse de Dinan
Alain GERAULT



Ochrolechia parella Ploudalmézeau
Alain GERAULT



Ochrolechia parella Sainte Anne la Palud 1
Alain GERAULT



Ochrolechia parella Sainte Anne la Palue 2
Alain GERAULT



Ochrolechia parella Zone blanche Porz Gwen
Alain GERAULT



Ochrolechia parella La Coruña 2
Antonio Valero Risoto



Ochrolechia parella Le Faou
Joël QUERELLOU



Ochrolechia parella Colonie avec la marge des thalles "en cicatrice" Le Fret 1
Alain GERAULT



Ochrolechia parella Colonie avec la marge des thalles "en cicatrice" Le Fret 2
Joël QUERELLOU



Ochrolechia parella Crozon
Michel DAVID



Ochrolechia parella Asque HĂ´pital-Camfrout 2
Jacques HAINE



Ochrolechia parella Spores HĂ´pital-Camfrout 3
Jacques HAINE



Retour à la liste
Contenu : Alain Gérault - Développement du site : Sylvain Ard - Hébergement : Online.net