Français English

Caloplaca crenularia (With.) J. R. Loudon

Synonymes :

Famille : TELOSCHISTACEAE

Habitat : Zone aérohaline

Description

    Thalle crustacé rugueux, relativement épais, craquelé ou aréolé, atteignant jusqu’à 10 cm dans sa plus grande longueur, gris pâle à gris foncé. Apothécies très nombreuses pouvant atteindre 1 mm de diamètre, circulaires à un peu flexueuses, disques plans pouvant devenir convexes à bombés (mais rarement), rouille vif, rougeâtre, brun-rouge sombre presque noirâtre, rarement rouge-orangé, parfois avec des taches verdâtres ou noirâtres mais ces taches ne recouvrent jamais la totalité du disque en particulier par temps humide, marge fine, typiquement finement plissée transversalement ou crénelée, souvent tortueuse, lisse et brillante puis peu nette, concolore au disque. Spores elliptiques, polariloculaires avec un septum de 5 µm de largeur et d'environ 1/2 de la longueur de la spore, les 2 pôles de la spore étant reliés par un isthme filiforme bien net, 12-14 x 6-8 µm selon la littérature, 12-17 x 7-10 selon nos mesures. Thalle K- ; apothécies K+ pourpre. Photobionte : Trebouxia. Cette espèce n’est pas rare sur les rochers siliceux ou un peu alcalins, secs et ensoleillés en bordure de mer mais elle peut aussi se trouver, plus rarement, à l’intérieur des terres, elle vient également sur les vieux murs. Cette espèce est très variable selon les conditions où elle pousse, dans des conditions difficiles elle peut être réduite à un thalle couvert de petits granules brun-rouge ou à des apothécies déformées (voir Caloplaca crenularia forma. et Caloplaca crenularia var. contigua). Par temps sec cette espèce peut être difficile à différencier de Caloplaca ceracea qui peut venir à proximité (voir photo) mais qui en général préfère les endroits plus humides et moins ensoleillés mais les disques des apothécies de cette dernière espèce sont plus jaune-orangé terne et certains peuvent être complétement verdâtres si pas trop secs avec une marge non concolore et plus claire et les disques ne sont pas bombés, mais il existe de nombreux cas embarrassants et difficilement déterminables sans examen microscopique. N.B. Il existe un sosie de cette espèce venant sur les écorces des arbres : Caloplaca ferruginea. N.B. Cette espèce est prise ici au sens large car elle est très variable et il semble exister de nombreux taxons. Voir également Caloplaca arenaria aux apothécies plus petites, moins rouges et plus orangées, au thalle mince et peu visible et dont les spores ont un épaississement équatorial plus étroit.







Caloplaca crenularia Beg ar Meinou 2
Joël QUERELLOU



Caloplaca crenularia Sur une surface horizontale Hôpital-Camfrout 2
Bernard BOUFFINIER



Caloplaca crenularia Corse
Bernard BOUFFINIER



Caloplaca crenularia Mousterlin
Bernard BOUFFINIER



Caloplaca crenularia Crozon 1
Bernard BOUFFINIER



Caloplaca crenularia Camaret
Bernard BOUFFINIER



Caloplaca crenularia Plougastel-Daoulas 1
Bernard BOUFFINIER



Caloplaca crenularia Beg ar Meinou 1
Joël QUERELLOU



Caloplaca crenularia Le Conquet
Alain GERAULT



Caloplaca crenularia Camaret 2
Bernard BOUFFINIER



Caloplaca crenularia Beg ar Meinou 3
Joël QUERELLOU



Caloplaca crenularia Asque Hôpital-Camfrout 3
Jacques HAINE



Caloplaca crenularia Apothécie Hôpital-Camfrout 4
Jacques HAINE



Caloplaca crenularia Spores Hôpital-Camfrout 5
Jacques HAINE



Caloplaca crenularia Humide Hôpital-Camfrout 1
Jacques HAINE



Caloplaca crenularia Plomodiern 1
Bernard BOUFFINIER



Caloplaca crenularia Plomodiern 2
Jacques HAINE



Caloplaca crenularia Asques et paraphyses Bleu Coton Plomodiern 3
Jacques HAINE



Caloplaca crenularia Spores et photobionte eau Plomodiern 4
Jacques HAINE



Retour à la liste
Contenu : Alain Gérault - Développement du site : Sylvain Ard - Hébergement : Online.net