Français English

Caloplaca crenulatella  (Nyl.) H. Olivier s. l.

Synonymes :

Caloplaca clauzadei  B. de Lesd.

Caloplaca interfulgens ss. Ozenda & Clauzade non (Nyl.) J. Steiner

Caloplaca lactea f. ecrustacea (Harm.) Zahlbr.

Caloplaca glomerellata (Harmand) Zahlbr.

Caloplaca luteoalba var. calcicola Maheu & Gillet



Famille : TELOSCHISTACEAE

Habitat : Ubiquiste

Description

     Thalle crustacé très variable : bien formé et bien délimité ou alors peu visible et même absent, aréolé par des aréoles de 0,2-0,5 mm, s'il est présent : jaune pâle, jaune d'oeuf dans les endroits ensoleillés mais souvent, en particulier dans notre zone de prospection, jaunâtre sale, jaune-grisâtre un peu verdâtre en particulier dans les endroits humides et à l'ombre (N.B. ressemble assez au thalle de Protoblastenia rupestris avec lequel il peut parfois cohabiter). Apothécies dispersées peu nombreuses à nombreuses, sessiles, 0,5-0,8 mm de diamètre, disque plan à faiblement convexe, jaune-orangé, marge épaisse et nette, rarement un peu crénelée à la fin. plus claire (N.B. A l'examen d'une coupe d'apothécie dans KOH on peut constater qu'elle se désagrège rapidement ce qui serait caractéristique). Spores polariloculaires, en navette avec les extrémités relativement pointues et un épaississement équatorial (septum) très court de 1/7 à 1/5 ème de la longueur totale et qui reste inférieur à 3 µm (réduit à presque rien si on examine la spore dans l'eau), 13-23 x 5-8 µm. K+ pourpre. Espèce relativement rare dans notre région de prospection car venant sur les roches calcaires et plus rarement sur le béton ou le mortier parfois le fibro-ciment, en particulier dans les endroits rudéraux riches en azote. N.B. Cette espèce prise ici au sens large est extraordinairement variable et elle se présente sous différents aspects en fonction de son habitat en particulier, toutefois elle reste relativement facile à identifier si on examine ses spores qui sont caractéristiques, mais cette caractéristique pourrait être partagée par plusieurs taxons ce qui explique la synonymie très complexe et le nombre très élevé de taxons décrits.... Cf. Caloplaca flavovirescens, Caloplaca holocarpa s.l., Caloplaca lactea, etc. aux spores différentes.







Caloplaca crenulatella sur fibrociment Ardennes 1
Jacques HAINE



Caloplaca crenulatella sur fibrociment Ardennes 2
Jacques HAINE



Caloplaca crenulatella sur fibrociment Ardennes 3
Jacques HAINE



Caloplaca crenulatella sur rocher calcaire Ile d'Aix 1
Joël QUERELLOU



Caloplaca crenulatella sur rocher calcaire Ile d'Aix 2
Joël QUERELLOU



Caloplaca crenulatella sur rocher calcaire Ile d'Aix 3
Joël QUERELLOU



Caloplaca crenulatella sur rocher calcaire Ile d'Aix 4
Joël QUERELLOU



Caloplaca crenulatella Cf Sur roche calcaire Crozon
Bernard BOUFFINIER



Caloplaca crenulatella Asques dans le Bleu Coton Ardennes 4
Jacques HAINE



Caloplaca crenulatella Spores dans le Bleu Coton Ardennes 5
Jacques HAINE



Caloplaca crenulatella Paraphyses dans le Bleu Coton Ardennes 6
Jacques HAINE



Caloplaca crenulatella Asques dans l'eau Ardennes 7
Jacques HAINE



Retour à la liste
Contenu : Alain Gérault - Développement du site : Sylvain Ard - Hébergement : Online.net