Français English

Xanthoria aureola (Ach.) Erichs.

Synonymes :

Xanthoria ectaneoides (Nyl.) Zahlbr.

Xanthoria parietina f. ectaneoides (Nyl.) Boist.



Famille : TELOSCHISTACEAE

Habitat : Zone supralittorale mésique

Description

    Thalle peu adhérent au substrat, s’étalant par plaques ou formant des rosettes pouvant atteindre 10-15 cm dans leur plus grande longueur, formé de lobes peu serrés, découpés en longues lanières étroites partant du centre, très ramifiées et donnant un aspect crénelé, épaisses avec une surface non lisse et parfois rugueuse ou avec de petites dépressions, de tous les tons de jaune d'or et d'orangé (très rarement avec des tons verts pour les formes très à l'ombre à la différence des autres espèces de Xanthoria venant au même endroit). Apothécies absentes ou alors rares et dispersées et parfois atrophiées et réduites à de minuscules urnes, disque plan à concave concolore au thalle ou plus vif. Photobionte : trébouxioide. K+ pourpre. Espèce commune principalement saxicole strictement côtière mais à assez large amplitude d'habitat : depuis le niveau, ou au dessus, de Caloplaca thallincola jusqu’aux rochers côtiers ensoleillés soumis aux embruns. Cet habitat relativement étendu fait que cette espèce semble se présenter sous plusieurs taxons variables selon la zone d'habitat mais assez constants selon nos observations, il semble ne s'agir que de simples formes car il existe toutes les formes de passage possibles (toutes ces formes sont à l'étude) :

1) Forme de la frange littorale (zone noire à Verrucaria (Hydropunctaria) maura) : thalle de coloration jaune pâle à jaune d'or et très découpé en longues lanières ramifiées, non continu et en "dentelle", ne recouvrant pas tout le substrat. N.B. Ne pas confondre avec les exemplaires de Xanthoria parietina stériles qui peuvent parfois s'aventurer dans cette zone et qui ont des colorations moins vives et plus verdâtres, dont les lobes sont courts et larges et non découpés en lanières.

2) Forme de la zone mésique : les lobes sont plus nombreux et plus denses et recouvrent presque ou complétement le substrat, la coloration est jaune d'or, jaune-orangé, orangé, parfois avec de rares apothécies, c'est semble t'il le type très commun dans la "zone orange".

3) Forme de la zone xérique et de la zone aérohaline : le thalle est plus épais car les lobes en lanières se recouvrent les uns les autres, orangé vif pour les thalles au soleil parfois avec de l'orangé-verdâtre pour les thalles à l'ombre, ce taxon fait la transition avec les formes de Xanthoria parietina et surtout de Xanthoria calcicola var. calcicola.

  Cette espèce appartient au groupe de Xanthoria parietina,avec laquelle elle a souvent été confondue ou parfois considérée comme une variété. Actuellement elle est bien individualisée par son habitat et par son aspect particulier. Toutes les formes peuvent se mêler avec Xanthoria parietina dont les lobes ne sont pas en lanières et qui n'est pas orangé vif et avec Xanthoria calcicola qui a des isidies et des lobes moins allongés, plus larges et moins découpés mais il existe des intermédiaires "embarrassants".







Xanthoria aureola Pointe de Pen-Hir 1
Bernard BOUFFINIER



Xanthoria aureola Pointe de Pen-Hir 2
Bernard BOUFFINIER



Xanthoria aureola Pointe de Pen-Hir 3
Bernard BOUFFINIER



Xanthoria aureola Pointe de Pen-Hir 4
Bernard BOUFFINIER



Xanthoria aureola Pointe de Pen-Hir 5
Bernard BOUFFINIER



Xanthoria aureola Pointe de Pen-Hir 6
Bernard BOUFFINIER



Xanthoria aureola Pointe de Dinan 1
Bernard BOUFFINIER



Xanthoria aureola Pointe de Dinan 2
Bernard BOUFFINIER



Xanthoria aureola Pointe de Dinan 3
Bernard BOUFFINIER



Xanthoria aureola Cap de la Chèvre 1
Bernard BOUFFINIER



Xanthoria aureola Fertile Pointe du Raz 1
Bernard BOUFFINIER



Retour à la liste
Contenu : Alain Gérault - Développement du site : Sylvain Ard - Hébergement : Online.net